Swiss Power Wrestling
 

War Report - SPW Warzone #30

Mercredi 29 Mars 2017, quelques 250 personnes s'étaient réunies au Taco's Bar à Lausanne pour assister aux matchs de poules du groupe B du tournoi "Swiss Wrestling Series".

Le premier combat voyait s'affronter les deux favoris de ce groupe; Kurt Simmons et Khaled Kadir





Défis risqué pour les deux hommes, ni l'un ni l'autre est prêt à débuter ce tournoi sur une défaite, au risque de s'épuiser pour les deux combats à venir ce même soir.





Le combat suivant accueil le dynamique Heresh Kurdi qui affronte Hervé "Pitbull" Ramos. Si les statistiques physiques donnent l'avantage à Hervé, Heresh bénéficie de l'expérience internationale.



Heresh lance ce match à un rythme hors du commun en faisant une démonstration inégalée de ses techniques aériennes. Il se fait toutefois arrêter dans son élan par la force brute de Ramos. deux points.




Heresh, malgré toute sa bonne volonté et le soutient très bruyant du public ne parvient pas à reprendre le contrôle et Hervé Ramos finit par l'emporter et marque ainsi



Durant le petit intermède, le champion entrant du tournoi Maxime DeLorais est invité à rejoindre la table des commentateurs. Jouant toujours de la provoque iil donne son avis sur les deux premiers matchs de la soirée sans manquer de vanter ses propres mérites.


Pour le troisième match c'est un Khaled Kadir encore sonné qui vient affronter Heresh Kurdi.


Khaled se fait surprendre par la vitesse de Kurdi qui lance une série d'attaque aérienne.


Mais Khaled maîtrise son sujet en rétorque avec un superbe rivage d'épaule en roulade dont Kurdi ne trouve pas la faille. Khaled est à présent dans la course avec lui aussi deux points.


Le quatrième match est un jet de dès. Kurt Simmons affronte Hervé Ramos et chacun a marqué deux points. Les deux hommes cherchent la victoire à tout prix.



Le match débute lentement, les deux hommes se cherchent et se mesurent. Ils sont à la recherche d'une faille sans baisser leur propre garde.



Mais Ramos parvient à mettre Kurt au sol et à prendre l'avantage.



Il en faut plus pour déstabiliser le multiple champion Romand. Kurt Simmons retourne la situation avec un magnifique coup de la corde à linge porté à la volée.


Après quelques échanges, Kurt remporte tout de même une victoire non sans effort.
http://www.spw-


Durant ce match, Maxime DeLorais a eu quelques propos rude au sujet de Kurt. Sur le chemin des vestiaires les regards se croisent et la tension monte...


Après un nouvel intermède, place à un match en quasi mort subite entre Khaled Kadir et Hervé Ramos. En effet Kurt Simmons a pris la tête du classement avec 4 points. Le perdant de ce match perdra sa place en demie finale.




Khaled ne laisse aucun flottement et attaque le vif du sujet avec une série de coups dévastateurs.



Mais un moment d’inattention permet à Hervé de retourner la situation. Il martèle Khaled de back suplex, ciblant le dos de son adversaire sans relâche.




Mais lorsque Ramos allait placer son samoan drop qui aurait pu lui donner une victoire décisive, Khaled sort habilement de la prise et la place lui même sur Hervé.




C'est une victoire pour Khaled et un total de 4 points. Il est désormais qualifié pour les demies finales.



Après quelques calculs les résultats sont donc confirmés; Kurt Simmons et Khaled Kadir sont qualifiés pour les demies finales. Il reste toutefois encore un match qui n'aura pas de conséquences à ce moment là du tournoi...




Heresh Kurdi qui a toujours zéro point affronte Kurt Simmons.





Si le ton est au respect, aucun des deux lutteur n'est prêt à se défiler et finir la soirée sur une défaite. S'en suit une démonstration de haut vol...





Ils se frappent fort et sans hésitation. Le public est totalement subjugué par ce combat qui s'offre à eux...





Les deux catcheurs sont déjà à bout après les 2 combats qu'ils ont chacun mené... pourtant surprise générale, Heresh Kurdi réussit l'exploit d'envoyer Kurt Simmons valser hors du ring.



Après un dernier échange des meilleures techniques de chacun les deux combattant s'écroulent...





Kurt Simmons, dans un dernier effort, rampe jusqu'à Heresh pour faire valoir un tombé mais ses propres épaules sont également au sol et l'arbitre compte 3 !



C'est un double décompte et donc une égalité pour ce superbe match.
Applaudit et adulés, Kurt et Heresh se saluent avant de s'en aller.

Commentaires

mis en ligne le : 15.04.17 par SPW

War Report - SPW Warzone #29

L'année 2017 marque un changement très net de style pour la Swiss Power Wrestling. Le choix s'est donc porté sur un système de points lors d'un grand tournoi annuel qui se déroule de février à mai pour couronner le champion.

Premier changement notable pour le publique; la table des officiels est composée d'Adrian Johnatans, the Reverend et de Yoshihiro Yamada. Outre un travail d'analyse technique des combats ils ont chacun diverses responsabilités au sein de la fédération.

En ce 29ème warzone c'est le groupe A du tournoi qui combat.
Maxime DeLorais, Drakan Petrovic, Elias Richter et Kenny "Superkid"



C'est après une petite séquence émotion que les 3 "anciens" se sont retrouvés sur le ring puis ont rejoint leur table. Le tournoi est officiellement lancé !

Et c'est un premier match des plus tendu puisqu'il oppose les deux grands rivaux de ce tournoi le lausannois Drakan Petrovic et l'Yverdonnois Maxime DeLorais.

Maxime DeLorais qui est d'ailleurs le champion entrant de ce tournoi pour lequel il avait été qualifié d'office.



DeLorais qui était d'ailleurs talonné par son sponsor et agent Monsieur Chamorel.

Après quelques provocations le match débute au coude à coude. Drakan et Maxime sont les favoris de ce tournoi si l'on en croit les statistiques et le match nous le confirme, ils sont au coude à coude !





Malgré cette égalité des forces DeLorais exhibe un excès de confiance qui ne manque pas d'agacer le publique.


C'est ainsi que Petrovic trouve une faille et enchaîne une excellente série de lariats dévastateurs. Il déstabilise Maxime jusqu'à placer un Enzugeri (coup de pied aérien à la tête)

L'issu du match est claire mais Monsieur Chamorel fait une réclamation urgente à l'arbitre. Il remet en cause la légalité d'un tel coup de pied, évoquant la possibilité d'un traumatisme du cerveau et demande l'arrêt du match pour un contrôle médical.


Maxime est clairement sonné mais Petrovic porte des kickpads qui l'autorisent à porter ce type de coup de pied qui sont la moelle épinière de son style de combat.
Dans la confusion Maxime Delorais agrippe Petrovic et le fait basculer en plein centre du ring les épaules rivées au sol. L'arbitre délaisse Monsieur Chamorel et fait le compte de 3 ! Première victoire de ce tournoi accordée à Maxime DeLorais qui remporte ainsi deux points !

Petrovic est déçu mais ne rechigne pas. Il s'assure que son coup de pied était autorisé et s'en va. Il devra tout donner pour rattraper ce retard et sa qualification aux demies finales est en danger.





Le second match du tournoi oppose Elias Richter de Neuchâtel à Kenny "Superkid" de Pully. Ils débutent tout deux sur la scène nationale mais Richter a remporté une impressionnante série de victoires en ligue cantonale tandis que Kenny n'en ai qu'à son 4ème match.




Elias Richter domine clairement ce match mais il reste concentré. Kenny, lui, donne tout ce qu'il a et réussit à renverser quelques situations sans grand succès. Il obtient par contre un bruyant soutient du publique !




Elias Richter ne laisse aucune chance à son adversaire, il évite de se mettre en danger et garde le contrôle.




Mais soudain, coup de théâtre ! Kenny reviens, il lance des coups puissant et met Richter en difficulté ! Il est porté par la foule qui scande son nom !!!
Pas pour longtemps, Richter n'en croit pas ses yeux et semble presque outré. Il se jette sur Kenny et c'est la bagarre qui s'exporte hors du ring !




Richter est devenu agressif et en a oublié le règlement qui n'autorise pas les catcheurs à sortir du ring au delà d'un compte de 10. Ce n'est qu'à 8 qu'il se dirige vers le ring, persuadé de remporter ce match par décompte à l'extérieur... Mais Kenny connait aussi la règle et s'agrippe à lui. L'arbitre compte 10 et c'est un match qui se termine en égalité ! Chaque homme remporte 1 point. Il faudra d'ailleurs l'intervention de l'arbitre pour mettre un terme à l'altercation !

C'est peut-être une douche froide pour le jeune Kenny, peut-être mal préparé à cet aspect plus violent et compétitif de la scène nationale mais il a tout de même marqué 1 point et se retrouve devant Drakan Petrovic !





Une petite pause est marquée et Kurt Simmons (qui combat dans le groupe B) est invité à la table des commentateurs pour exprimer son avis sur ces deux premiers matchs. Il ne manque pas de critique à son rival Maxime DeLorais qui l'a détrôné en novembre dernier.

C'est d'ailleurs ce même Maxime qui fait son entrée et une tension palpable s'installe tout de suite !




Maxime affronte Elias Richter. Les styles sont différents, Richter est plus lourd et domine totalement le combat au sol mais Maxime a accumulée une grande expérience nationale et même internationale. Le match promet d'être intéressant.





Est-ce que DeLorais est désavantagé par le coup de pied qu'il a reçu une demie heure plus tôt ? D'après l'équipe médicale il n'a pas de commotion cérébrale et il est en état de se battre... DeLorais lui adopte l'une de ses stratégies favorites en sortant du ring pour profiter d'un temps mort.

Il revient dans le ring, quasiment poursuivi par Elias Richter. Maxime prend de la vitesse et esquive Richter puis tente un magnifique CrossBody qu'Elias Richter réceptionne sans la moindre peine. Maxime, paniqué, s'accroche aux cordes et se débat jusqu'à prendre son adversaire en collier puis se jette dans un DDT écrasant la tête de Richter au sol. Un joli retournement de situation qui montre l'étendue des ressources du jeune champion.







Le match suivant oppose Drakan Petrovic à Kenny "Superkid". Drakan Petrovic est clairement donné vainqueur dans les statistiques mais il est en dernière position du tournoi doit impérativement gagner les deux prochains combats.




Il est visiblement tendu mais il ne perd pas son esprit sportif et les deux catcheurs se font face dans le respect. Le match débute, Petrovic trouve ses marques mais Kenny n'en démord pas et se défend bien.




Kenny agrippe Drakan dans une solide prise de tête mais un moment d'hésitation laisse une ouverture et Petrovic saisit sa chance et place une magnifique souplesse arrière.





C'est une erreur cruciale de Kenny qui essaye de revenir mais est immédiatement pris dans une prise de soumission. Il résiste mais plutôt que de subir un K.O. qui pourrait le mettre hors compétition, il abandonne et offre une victoire éclaire à Drakan Petrovic.





Après ces 4 premiers matchs, des résultats se profilent. Maxime DeLorais en tête avec 4 points, suivi par Drakan Petrovic avec 2 points puis Elias Richter et Kenny "Superkid" en égalité avec 1 point chacun.


Après une nouvelle pause le 5ème match débute opposant Drakan Petrovic a Elias Richter. Ce match est décisif pour chacun d'eux car le perdant sera assuré de ne pas être qualifié.




Elias Richter n'attend pas et dès la sonnerie de la cloche met un coup de botte en plein visage de Petrovic et lui rive les épaules au sol.





Elias Richter se risque enfin à chercher la victoire avec un boston crab. Si la soumission est placée, Petrovic risque fort de ne plus en sortir... Mais c'est l'occasion qu'il attendait pour lancer la contre-attaque ! Il fait basculer Richter au sol avant qu'il ne puisse placer le Boston crab et lui assène un excellent judo-kick en pleine poitrine. Il tente un coup de pied à l'abdomen, son coup d'échec et mat car si Elias reçoit le coup il se retrouverait en position de faiblesse pour recevoir une prise de soumission et si il rattrape le coup de pied il laisse la porte ouverte à Petrovici pour placer son Enzugeri. Elias Richter a des réflexes de combattant et il attrape la jambe de Petrovic. Il sait ce qui l'attend et il tente de mettre un coup de poing (illégal) mais Petrovic est déjà en l'air !







Voilà donc Drakan Petrovic qui marque à nouveau 2 points lors de ce 5ème match et se qualifie ainsi pour les demies finales du mois d'avril !


Il ne reste qu'un match. Maxime DeLorais face à Kenny "Superkid" mais DeLorais avec 4 points est de toute façon qualifié car Kenny ne peut plus qu'atteindre le score de 3 points maximum.




Maxime DeLorais entre et négocie avec l'arbitre. Il ne souhaite pas faire ce match. Il est qualifié, il a déjà gagné 4 points et il demande de recevoir les 2 derniers points sans faire le match. L'arbitre refuse et le publique le hue.
Maxime propose alors de donner les 2 points de la victoire à Kenny car il ne veut pas prendre le risque d'être blessé inutilement alors même qu'il est qualifié. On sent les idées de Monsieur Chamorel !

L'arbitre refuse, le match débute et Maxime place un coup de pied à la tête de Kenny, cherchant à mettre fin au match très agressivement.



Mais Kenny se défend habilement et place une séries de 3 lariats. Maxime quitte immédiatement le ring. Il se dirige vers la sortie, laissant ainsi l'arbitre le compter à l'extérieur.
Un coup de cloche retentit alors ! C'est Yoshihiro Yamada, commissionnaire de la fédération qui vient d'ordonner un temps d'arrêt ! Il intime à DeLorais de retourner sur le ring, lui expliquant qu'en tant que champion il se doit de donner l'exemple aux autres athlètes ainsi qu'une image de marque à la fédération.




Maxime a beau supplié, Yamada ne revient pas sur sa décision qui est largement applaudit. Il raccompagne lui même DeLorais jusqu'au ring. Ce dernier continue de plaider sa cause !


Yamada fait sonner la cloche, Maxime DeLorais tente une ultime fois de le convaincre mais le match a repris et Kenny "Superkid" agrippe les jambes de Maxime DeLorais et le fait basculer. Ce dernier totalement surpris n'arrive pas à en sortir et l'arbitre compte 3.



Ce n'est pas une victoire significative mais une belle leçon d'humilité pour Maxime DeLorais.


Mais Maxime DeLorais n'a visiblement pas appris à gérer ses frustrations car il se jette sur Kenny et le roue de coup.



La situation est immédiatement maîtrisée et les deux catcheurs séparés. Climat tendu et une première expérience nationale peut-être amère pour Kenny ?






Il n'en est rien, il célèbre cette petite victoire dignement et avec le soutient général du public.




Les derniers ajustements sont amenés et Yamada annonce des sanctions contre DeLorais. Voici les résultats:

1er: Maxime DeLorais, 4 points [Qualifié]
2ème: Drakan Petrovic, 4 points [Qualifié]
3ème: Kenny "Superkid", 3 points [Éliminé]
4ème: Elias Richter, 1 point [Éliminé][/img]

Commentaires

mis en ligne le : 06.03.17 par SPW

War Report - Accès simplifié

Cliquez sur le war report que vous souhaitez lire pour y accéder directement !

2016:

SPW-HWA Warzone 27, Avril 2016

SPW-HWA Warzone 26, Mars 2016

SPW-HWA Warzone 25, Février 2016

2015:

SPW-HWA Warzone 24, Mai 2015

SPW-HWA Warzone 23, Avril 2015

SPW-HWA Warzone 22, Mars 2015

SPW-HWA Warzone 21, Février 2015

SPW-GWA Shockwave 6, Février 2015

Interview Adrian Johnatans, pré saison 2015

2014:

SPW-GWA Thursday Shockwave 4, Mai 2014

SPW-HWA Wednesday Warzone 19, Avril 2014

SPW-GWA Thursday Shockwave 3, Avril 2014

SPW-HWA Wednesday Warzone 18, Mars 2014

SPW-GWA Thursday Shockwave 2, Mars 2014

SPW-HWA Wednesday Warzone 17, Février 2014

SPW-GWA Thursday Shockwave 1, Février 2014

2013:

Conférence de presse, Décembre 2013

SPW-HWA Wednesday Warzone 16, Mai 2013

SPW-HWA Wednesday Warzone 15, avril 2013

SPW-HWA Wednesday Warzone 14, Mars 2013

SPW-HWA Wednesday Warzone 13, Février 2013

2012:

Conférence de presse, Décembre 2012

SPW-HWA Celtic Summer Fight, Juin 2012

SPW-HWA Warzone 12, Mai 2012

SPW-HWA Warzone 11, Avril 2012

SPW-HWA Warzone 10, Mars 2012

SPW-HWA Warzone 9, Février 2012

2011:

Conférence de presse, Décembre 2011

SPW-AWF, Fribrawl, Juillet 2011

SPW-HWA, American Summer Fight 3, Juin 2011

SPW-HWA, Warzone 8, Mai 2011

SPW-HWA, Warzone 7, Avril 2011

SPW-HWA, Warzone 6, Mars 2011

SPW-HWA, Warzone 5, Février 2011

2010:

Conférence de presse, Décembre 2010

Interview: The reverend

Commentaires

mis en ligne le : 17.05.16 par SPW

War Report - Wednesday Warzone 27, report !

En ce mois d'avril à Lausanne, le 27ème épisode de Wednesday Warzone avait lieu au taco's bar.

Avant de débuter la soirée, le groupe dominant de professionnel internationaux est monté sur le ring. Composé de manière non-officielle de Jason, Lee Cahalane (champion romand) et Adrian Johnatans (champion suisse)




Ils ont fait savoir au publique qu'ils étaient les maîtres du ring et comptaient imposer leur loi ce soir à Warzone.


Pour le premier match de la soirée Adrian Johnatans fit son entrée le premier.


Son adversaire était le jeune espoir suisse "Thunder".


Adrian a débuté le match de manière agressive


Mais a rencontré une forte résistance de la part de Thunder


Nécessitant même une sortie de ring...


Il reprend toutefois rapidement l'avantage


Malgré une dernière offensive de Thunder


"the british stallion" place un savant fisherman suplex et maintiens thunder au sol avec un pont. Victoire technique !


Après ce premier match tout en action c'est le jeune Yverdonnois Nolan de Leuret qui est monté sur le ring. Il était accompagné de monsieur Damien Chamorel, pdg de Chamorel SàRL sponsor officiel de Nolan.


Monsieur Chamorel a fait part de son mécontentement quand à la présence de catcheurs étrangers au sein de la SPW qui semblent recevoir plus d'opportunités que les catcheurs Suisse et s'est attaqué au Lausannois d'origine Serbe Drakan Petrovic.


Petrovic est venu s'exprimer lui même, arguant qu'il méritait sa place comme n'importe qui d'autres, avec le soutiens bruyant du publique. Il a lancé un défis à Nolan De Leuret. Monsieur Chamorel a refusé le challenge et lui en a proposé un de sa création: Nolan et Drakan affronteront chacun un adversaire du choix de monsieur Chamorel.


Le premier adversaire choisi fut "Tormentor" également un jeune catcheur Lausannois avec des statistiques en dessous de Nolan.


Porté par le soutiens du publique, Tormentor débute le match en confiance.


Avec un peu d'aide de monsieur Chamorel, Nolan de Leuret reprend le dessus.


Il martèle son adveraire et fait une démonstration de ses coups dévastateurs


Mais tormentor n'en est pas à son match d'essai et oppose une sérieuse résistance.


Après un Enzugeri digne de Yoshihiro Yamada, on aurait pu penser que la victoire lui appartenait


Mais il fit l'erreur de grimper sur la troisième corde pour offrir au publique un final en beauté. Chamorel en profita alors pour le pousser et lui faire faire une chute très dangereuse.
Sonné et déstabilisé il ne put sortir du tombé porté par Nolan de Leuret qui obtenu ainsi la victoire.


Pour Drakan Petrovic, CHamorel a choisi le professionnel Suisse Jason qu'il a surement grassement payé.



Les premières tentatives de Petrovic se soldent en échec.


Jason contrôle aisément le match


Mais Drakan Petrovic est un adversaire sérieux et reprend l'avantage


Le match est à présent au coude à coude entre le vétéran Jason et le jeune Drakan


Lorsque Jason était sur le point de placer l'une de ses prises favorites, Drakan le surprend avec un magnifique sunset flip qui lui offre une victoire bien méritée.


Dans le camp Chamorel c'est le désarroi !


Drakan Petrovic réclame d'affronter Nolan de Leuret le mois prochain à Warzone 28, la SPW lui accorde ce match !


Kurt Simmons vient réclamer ensuite son du: un match de championnat romand face à Lee Cahalane puisqu'il a pu battre Steve Kunningas lors de warzone 26.


Lee refuse avec beaucoup de véhémence devant un Adrian visiblement embarrassé


Le british stallion informe son acolyte qu'il a effectivement signé un contrat et qu'il est tenu d'affronter Kurt Simmons ce soir. Avant de quitter le ring les deux hommes discutent à voix basse.


Le match débute à l'avantage de Kurt Simmons



Mais Lee exporte le match à travers le publique et les tables du taco's pour renverser la situation


Kurt Simmons reprend le contrôle avec facilité


Déterminé à remporter la ceinture romande (voir report de warzone 25) il ne laisse aucune chance à Lee.



Kurt renverse chaque tentative de Lee et le résultat du match semble clair.


Lorsque Kurt Simmons a placé un fisherman DDT qui lui donne assurément la victoire, Adrian Johnatans qui était à la table des commentateurs grimpe sur le ring armé d'une chaise.


A la surprise générale il s'en sert pour frapper Lee Cahalane, à la vu de l'arbitre.


Cette attaque représentant une aide extérieur à Kurt nécessite sa disqualification immédiate...


Ce stratagème tordu utilise pourtant les règles légales d'un combat de catch. Hué bruyamment Lee Cahalane est toujours champion.


Cette fois Kurt sort de ses gonds. Il est clair pour tout le monde que la victoire lui a été volée. Il accuse Lee d'avoir peur de ses capacités supérieures et le défi de l'affronter dans un match SANS disqualification.


Outré et ne voulant pas perdre la face, Lee Cahalane accepte ce match. C'est donc à Warzone 28 que tout se jouera : Kurt Simmons vs Lee Cahalane dans un match sans disqualification.

Rendez-vous au taco's bar à Lausanne le mercredi 25 mai 2016 !!!

Commentaires

mis en ligne le : 17.05.16 par SPW

War Report - Wednesday Warzone 26, report !

Deuxième show warzone de cette année 2016, l'action était à son comble au taco's bar, et le publique était au rendez-vous !

Premier match de la soirée, en série semi-professionnel national, Drakan Petrovic faisait face à Khaled.



Les deux jeunes catcheurs ce sont affronté dans une attitude très sportive pour le plus grand plaisir du publique. D'abord au coude à coude, Petrovic a pris l'ascendant et a réussi à placer un puissant plaquage au sol.


Une belle victoire pour cet athlète qui semble avoir un bel avenir dans le catch.

Pour le 2ème match c'est d'abord Akuma qui a fait son entrée.


Son adversaire était l'ancien champion romand Jason "the swiss bsuter"


Akuma a tenté de prendre Jason de vitesse avec une pluie de coup qui a bien déstabilisé le Swissbuster


Mais à la façon d'un tank, Jason a repris le dessus.


Pour se défaire de la situation, Akuma a tenté de prendre de la hauteur et s'est jeté de tous son poids dans un magnifique crossbody



Mais Jasona réceptionné son adversaire et l'a porté au tapis avec un fallaway slam.


Il a ensuite rapidement plaçé un sitout spinebuster, sa spécialité. Victoire absolue du Swissbuster.




Ensuite Kurt Simmons est venu rappeler le match du mois passé et la victoire controversée de Lee Cahalane (voir Warzone 25)

Avec le soutiens bruyant du publique, il réclamait un match retour face à Lee.

Adrian Johnatans est alors arrivé.


Le british stallion a déclaré que les grands catcheurs de catégorie internationale tel que Lee, Jason ou lui même ne devraient pas avoir à se soumettre aux caprices de petits noms locaux. Il a proposé un challenge à Kurt, celui de battre le poids-lourd belge Steve Kunningas.








Steve a débuté le match en force, prenant avantage de la différence de poids.



Kurt est resté très combatif et de nombreuses prises qui auraient mis fin à un match face à un autre adversaire n'ont pas eu raison de lui.


Steve Kunningas a sorti un arsenal de prises mettant à mal Kurt Simmons.


Toujours dans le match, Kurt a tenté une attaque frontal puis de placer u bodyslam pour reprendre le dessus mais son adversaire, trop lourd lui est retombé dessus.


Changement de stratégie Kurt essaye alors de prendre Steve de vitesse.


Presque à bout, il a ramené le match à une situation d'égalité avant de finalement placer un super kick droit dans le visage du Belge.

S'octroyant une victoire mémorable. Mais il reste sans doutes de nombreux obstacles à relever pour Kurt Simmons avant de pouvoir s'en prendre à Lee Cahalane.

Le main event était un match à tendance historique opposant les deux plus grosses pointures de la SPW dans un match "carrière vs carrière" (le perdant prend sa retraite) pour le titre de champion Suisse.

Le challenger Adrian Johnatans


Et le champion Yoshihiro Yamada, qui avait lancé ce défis de taille au british stallion.


Malgré l'excitation du publique, la tension était palpable; à la fin du match l'un des deux ne serait plus catcheur...


Le match débute avec des échanges de technique systématiquement contré par l'adversaire et personne ne prend vraiment l'avantage.


Mais un instant inattention du british stallion suffit à Yamada pour placer son T-bone suplex.

Le stallion au sol, Yamada est prêt à en finir immédiatement avec un coup de genoux dans la tête, mais le stallion est encore frais et il trouve la faille dans cette prise de risque de Yamada.

Les premiers instants du match donne le ton et l'état d'ésprit des deux athlète prêt à aller au delà de leurs limites.


Yamada au sol, Adrian concentre toute sa force de frappe sur les lombaires de Japonais avec une pluie de décentes du genou.


Il continue son travail ciblé et il deviens clair qu'il a une stratégie bien précise en tête.

Yamada peut se défaire de la plupart des prises et connaît également les points faibles du british stallion, il s'attaque donc d'abord à ses jambes avec un puissant ankle lock pour réduire la force d'attaque du british stallion.


De son côté Adrian aussi sait sortir de nombreuses situations dangereuses.


Il passe à la vitesse supérieur avec une série de brises-dos qui font grincer le publique des dents. On se demande encore comment Yamada peut tenir debout.


Malgré sa combativité, on sent à ce moment là que Yamada commence à faiblir et il se fait prendre un torture rack des plus douloureux, pliant encore un peu plus ses lombaires.



Pourtant, coup de théâtre, malgré la difficulté, il se fait tournoyer et intercepte le british stallion dans un crossface brutal, pliant cette fois la nuque d'Adrian en deux.

Cette dernière prise met à mal le british stallion mais il a subi moins d'attaque et s'en sort.

En attrapant une des jambes de Yoshihiro Yamada, le british stallion retourne la situation dans un ankle lock mais Yamada est un expert de cette prise et connait toutes ses failles. il n'a aucun mal à la retourner.


Il place un shining wizard droit au visage du british stallion mais ce dernier résiste et se relève encore. Yamada lui assène un coup de pied au bas ventre pour préparer un nouveau t-bone suplex mais le stallion attrape sa jambe.

Grosse erreur du british stallion car il ouvre la porte à un magnifique enzugeri, coup de tibia droit dans la tempe et de plein fouet.


Le british stallion est complétement KO et Yamada veut mettre la couche de vernis pour une victoire en bonne et due forme. Il monte sur la 3ème corde pour placer son frogsplash mais Adrian, à moitié inconscient vise la tête de Yamada.


Un coup de pied droit dans la mâchoire qui égalise complètement la situation. Les deux hommes ont subit autant de dégâts et sont au sol...



Yamada se relève, une demie seconde avant le british stallion, ils titubent mais Yamada place son t-bone suplex. ça pourrait être la fin...
Yamada prend son élan pour mettre un coup de genou à la tête du british stallion mais Adrian attrape sa jambe et l'amène au sol.


Yamada résiste


Mais Adrian réussit enfin à finaliser sa stratégie. Il place un camel clutch qui attaque directement les lombaires déjà affaiblis de Yamada tout en lui assurant un contrôle quasi total.


Cette prise est insoutenable en elle seule, mais avec le travail ciblé d'Adrian elle dépasse l'entendement. On s'attend à voir Yoshihiro Yamada abandonner sous la douleur mais pourtant le temps passe et il résiste, il y'a un dernier souffle d'espoir dans le publique puis cela deviens évident, Yamada n'abandonnera pas mais il ne peut plus sortir de la prise. Sous la douleur et le poids du stallion, il tome lentement en K.O. l'arbitre annonce un k.o. technique et Adrian Johnatans remporte ce match.


Le stallion lui même est surpris et semble presque attristé car malgré l'intense rivalité, un certain respect existe entre les deux athlètes.


Tandis que l'équipe médical prend Yamada en charge...


Adrian Johnatans parade avec la ceinture Suisse


Pourtant ce soir, le héro c'est Yoshihiro Yamada. Applaudit chaleureusement et bruyamment par la foule, sous les nombreux compliments de nos commentateurs et avec beaucoup d'émotions Yoshihiro Yamada quitte le ring pour la dernière fois.

Commentaires

mis en ligne le : 19.04.16 par SPW

War Report - Wednesday Warzone 25, report !

Pour la 7ème saison consécutive, Wednesday Warzone a été lancé au taco's bar.

En cette année 2016, quelque nouveaux catcheurs issus de nos écoles ont pu se frotter aux professionnels du roster.


Le Lausannois d'origine serbe Drakan Petrovic est donc monté sur le ring après 2 ans de formation et d'entraînement.


Son adversaire n'était pas des moindres puisqu'il s'agissait de l'ancien champion national Adrian Johnatans qui arborait une nouvelle veste à ses couleurs réalisée par notre partenaire "El Diablo".


Adrian a rapidement débuté le match en tentant de prendre l'ascendant.


Drakan Petrovic a trouvé une faille et pris le contrôle avec une prise de tête.


Il a maintenu le contrôle malgré plusieurs tentative du Stallion de s'en défaire.


Manquant d'expérience il a raté plusieurs occasion de passer à l'offensive et Adrian a immédiatement saisie l'occasion pour renverser la situation.



Il n'a pas eu de peine à maintenir Drakan au sol en focalisant son attaque sur les jambes.


De son côté, Drakan a fait montre d'une belle combativité jusqu'au bout.


Il n'a pas su éviter une Belly-to-belly over head suplex du british stallion qui mis fin au combat.

Il reste encore du chemin à parcourir pour ce jeune espoir du catch avant de rivaliser avec des pointures professionnelles mais ce baptême du feu lui donnera sans doute beaucoup d'assurance pour la suite de sa carrière.


Le 2ème combat voyait aussi débuter un jeune vaudois issu d'école lausannoise de catch. Cette fois il s'agissait de l'Yverdonnois Nolan DeLeuret.


Là encore, la SPW lui a proposé un adversaire beaucoup plus expérimenté, en la personne de Xavier Burns, venu d'Irlande et porteur du titre "All Star Champion" de la fédération Irlandaise.




Le match débute au coude à coude mais il ne faut pas trop de temps à Xavier Burns pour trouver des failles dans le catch moins expérimenté de Nolan.



DeLeuret fait preuve inintelligence et essaye de maintenir son adversaire au sol à plusieurs reprises afin d'éviter que Burns n'aille chercher dans son registre préféré.


Dommage pour lui ! Burns atteint le coin du ring et place un magnifique cross body sur Nolan DeLeuret. Ce dernier sort du ring et refuse la suite du combat.

Au compte de 10, Nolan perd le match, il s'agit d'un approche légale mais rarement vue, laissant entrevoir un égo déjà bien place chez le jeune catcheur qui a ainsi refusé une victoire "régulière" à son adversaire irlandais.


Pour le 3ème combat, c'est le genevois "Thunder" qui participait à sa 2ème saison de catch qui est monté sur le ring.

Face à l'ancien champion romand Jason.


Thunder a débuté le match en force, plaçant quelques belles prises sur Jason.


Mais 8 ans de pratique pour le valaisan font de lui un homme d'expérience et il a arrêté son adversaire de manière assez brutale.




Quelques écrasement plus tard, Jason remporte une victoire confirmée.


La championne en titre miss Sara Jay a fait son entrée.


Elle avait accepté d'affronter deux catcheuse dans un match handicap (2 contre 1) mais ses adversaires ne se sont jamais présenté. Visiblement le CV bien rempli de notre championne ont dissuadé ses adversaires.

Le publique est déçu mais fait entendre son soutiens à la championne lorsque Lee Calahane débarque.


Il s'installe bien confortablement au centre du ring et insulte copieusement la championne, lui indiquant que le catch féminin n'est qu'un sous produit. Il lui ordonne ensuite de s'en aller.


On ne provoque pas une championne de catch sans en assumer les conséquences. Miss Sara Jay colle une baffe royale au visage de Lee.

Mais Lee, visiblement dénué de galanterie a répondu avec un coup de chaise qui a envoyé valsé la championne hors du ring.


Son adversaire du soir, Kurt Simmons a immédiatement accouru



Accouru pour aider Sara Jay, mais visiblement elle n'en avait besoin. Elle l'a encouragé à remporter une victoire écrasant contre Lee.


Warzone étant un véritable rendez-vous de catch professionnel ce match était un championnat romand de catch !!!


Kurt a pris le contrôle du match immédiatement


Mais Lee a intelligemment exporté le match hors du ring pour déborder son adversaire.


Kurt s'est défendu mais cette balade hors du ring l'a déstabilisé.



Lee Calahane a concentré toute sa force de frappe dans les jambes de Kurt Simmons.


Affaibli mais pas à cours de ressources, Kurt a repris l'ascendant sur Lee malheureusement ralentit par ses jambes endolories.


Même la prise en 4 portée par Lee n'a pas eu raison de lui et il a déchaîné tout son vocabulaire catchesque.

Lee s'est alors emparé de sa chaise, avec pour projet de frapper Kurt, mais celui-ci l'a pris de cours avec un superkick en pleine mâchoire.


Lee Calahane s'est écroulé inconscient, Kurt à croché sa jambe et mis son poids pour coller les épaules de son adversaire au sol et l'arbitre à compté jusqu'à 3.

Le publique, qui était totalement derrière Kurt a laissé sortir sa joie mais l'arbitre à immédiatement annulé la victoire.



Au plus grand dam de Kurt, et du publique, les épaules de Lee ne touchaient pas le ring mais la chaise sur laquelle il était tombé. Le match a donc repris.

Les deux hommes à bout n'en revenaient pas mais Lee a sauté sur cette occasion et à nouveau a fait une prise en 4 sur les jambes de Kurt déjà largement affaiblies.


Cette fois il a été impossible pour Kurt de surmonter la douleur, préférant surement éviter de graves séquelles il tape au sol et déclare forfait.

Copieusement hué par le publique Lausannois, Lee Calahane leur a répondu par des gestes obscènes.


Malgré la défaite, les Lausannois ont bruyamment applaudi Kurt Simmons qui s'est battu jusqu'au bout. Il promet de ne pas en rester là et on peut s'attendre à des étincelles pour le prochain épisode de Warzone. Rendez-vous est pris pour le mercredi 30 mars au taco's bar !

Commentaires

mis en ligne le : 06.03.16 par SPW

War Report - Wednesday Warzone 24, report !

Dernière rencontre de la saison warzone, le mois de mai représente toujours un moment de grands affontrement et cette année 2015 nous a offert un show qui a tenu toute ses promesses.




Un rapide combat d'ouverture vit s'opposer El Carnaciero au jeune "Thunder" qui remporta sa première victoire à la SPW.

C'est ensuite à une joute verbale que se sont livrés Kurt Simmons et Chelsea, représentant respectivement la rébellion et l'imperium !


En nombre égale, les deux camps étaient prêt à en découdre jusqu'à ce qu'un officiel leur rappel qu'ils sont ici sur un ring et que l'affaire se réglera en match un contre un.


Premier affrontement: Akuma vs Tormentor



Le match débute immédiatement dans l'action. Le jeune tormentor, déstitué de ses acolytes de l'imperium se laisse vite déborder par Akuma.




Dans le match suivant Diamond Daniels affronte Mad Bastard, un autre homme de main d'Adrian Johnatans.



Daniels se retrouve en position dangereuse



Mais pris d'un second souffle il déstabilise complétement son adversaire et remporte une belle victoire !




Dernier homme de l'imperium, le français Tony Trivaldo monte sur le ring.



et c'est Kurt Simmons, l'instigateur de la rébellion qui lui fera face.



Les deux hommes ont les mêmes années d'expérience et malgré une différence de taille, le combat s'annonce être très intéressant.



Kurt opte pour un style de combat technique pour faire face à la force brute de Trivaldo.



Il fait abandonner Trivaldo et désormais la voie est libre pour Yoshihiro Yamada, ancien bras droit d'Adrian Johnatans pour l'affrontement final !


La musique de Yamada retentit sous les applaudissement mais il monte sur le ring en tenue civile.


Il porte une minèrve et annonce avoir été victime d'un accident de voiture le matin même. L'un des camions de la SPW l'aurait percuté mais le conducteur aurait pris la fuite.


Yamada ne peut pas prouver l'implication de l'imperium dans ce qui semble être une attaque délibérée mais dans tous les cas n'est pas en mesure de combattre ce soir.


Chelsea, porte parole du british stallion entre alors.


Elle déclare: "Yoshihiro Yamada étant dans l'impossibilité de se battre suite à un malencontreux accident, Adrian Johnatans gagne le match de championnat par forfait" elle est aussitôt huée par le publique.


Don Jeremisky prend alors la parole et lui rappel que bien qu'elle ait techniquement raison, en cas d'invalidité d'un des combattant, et bien que cette règle ne s'applique que rarement à un match de championnat, la fédération est autorisée à remplacer le combattant blessé si celà s'avère possible.

Chelsea, confiante esquisse un sourire, sachant que tous les catcheurs ont déjà eu un match éprouvant, Adrian n'aura aucune peine à se défaire de n'importe quel adversaire choisi par Don Jeremisky.


Elle n'avait pas compter sur le carnet d'adresse de Jeremisky qui, dès qu'il eu vent de l'accident de Yamada fit venir le champion de Suède KEN MALMSTEEN !




Chelsea, enragée, va chercher Adrian qui fait une entrée à la hauteur de son égo.



Déclarant son "destin établi par les dieux" il se prépare à affronter un adversaire de taille.


Chelsea ne voulant surtout pas voir le pouvoir lui échapper des mains intervient régulièrement pour déstabiliser Malmsteen tandis qu'Adrian opte pour des attaques vicieuses et acharnée.



Mais si Adrian est champion de Suisse, Ken est champion de Suède et leur degrés de combativité et d'expérience et égale !

Ken reprend le cours du combat en prenant l'ascendant et déstabilise grandement Adrian mais sa tentative de superkick et contrée par une rapide roulage qu'Adrian termine ingéionsement dans un étranglement en triangle.



Ken a toutes les peines du monde à résister et est sur le point de perdre conscience. Dans un ultime effort il soulève Adrian qui continue à l'étrangler, puis l'écrase au sol, le faisant ainsi lacher la prise.


Les deux hommes sont au bout de leurs forces mais Ken prépare un superkick.


Il place le super kick sur Adrian et rive ses épaules au sol mais Chelsea a sorti l'arbitre.


L'équipe de la rébellion se presse vers Chelsea pour l'éloigner du ring tandis que Ken aide l'arbitre à remonter sur le ring, il n'a pas vu qu'Adrian a repris ses esprits et observe la scène.

Lorsque Ken remonte dans le ring Adrian mîme immédiatement l'inconscience et Ken s'apprête à remporter le match lorsqu'Adrian l'agrippe et le roule dans un tombé surprise...



Dont Ken ne se défait malheureusement pas !



Très satisfait de lui même Adrian célèbre sa victoire sous les huée. Une personne du publique l'insulte même, Adrian prend alors un micro et s'adresse directement à la personne lui indiquant qu'il a payé un ticket pour venir le voir et qu'il ferait mieux de rester sur sa chaise et profiter de l'honneur qu'il lui ai fait de voir le plus grand combattant du pays en live.



Le publique, frustré ne compte pas en rester là et la SPW promet un match opposant Yamada au Stallion pour le titre Suisse dès que possible.

Commentaires

mis en ligne le : 13.02.16 par SPW

War Report - Wednesday Warzone 23, report !

23ème épisode de wednesday warzone, le show débute au taco's bar !

Le premier affrontement oppose Rob Iron à Tormentor



La différence de stature se fait tout de suite claire mais Tomentor reste combatif et dans une approche très offensive.



Mais Rob Iron place son chokeslam et remporte la victoire.


C'est un Kurt Simmons blessé à la nuque (suite à l'attaque du british stallion) qui vient déclarer son incapacité à combattre ce soir mais réclame un match de championnat pour Diamond Daniels.


Adrian refuse et envoie Yoshihiro Yamada combattre !



Un combat au coude à coude entre les deux catcheurs.






Adrian ne manque pas d'aider Yamada à chaque fois qu'il se retrouve dans une position difficile, rendant la tâche plus complexe pour Diamond Daniels.


Mais après un long affrontement Diamond Daniels trouve la faille et abat un magnifique facebuster sur Yamada et se voit couronner nouveau champion Romand.




Pour le main event, c'est un Adrian plus que remonté qui fait son entrée, toujours frustré de la défaite de Yamada.



Il fait face à Akuma



s'ensuit un échange très technique





Adrian prend l'avantage lors du match




Mais se fait surprendre par un magnifique enzugeri par Akuma !

Sans surprise, Adrian remporte la victoire.



Tandis qu'il s'en prend à Yamada pour lui exprimer sa colère, les rebelles s'approchent du ring.



Très confiant, l'imperium s'apprête à s'en débarasser


éclate donc une baguarre qui tourne immédiatement à l'avantage de l'imperium




Kurt étant toujours sur le ring, Adrian le maîtrise et place une chaise sur sa nuque, planifiant de sauter dessus et blesser d'avantage les vértèbres cérvicales de Kurt.



Yamada, qui avait déjà montré une réserve quand aux méthodes brutales d'Adrian s'oppose cette fois strictement.


Oubliant complétement Kurt, la tension monte entre les deux hommes et Yamada s'empare d'une chaise.


Dans un reflexe de défense, Adrian utilise tormentor comme bouclier pour ne pas recevoir la chaise en pleine tête et s'enfuit du ring, promettant vengence à qui veut l'entendre !




Il est désormais clair que Yamada a tourné le dos à l'imperium et à Adrian et que la rébellion poura compter sur son aide.

Commentaires

mis en ligne le : 10.02.16 par SPW

War Report - Wednesday Warzone 22, report !

Mercredi 25 mars 2015, le taco's bar était investit par le 22ème épisode de wednesday warzone !


Le premier combat opposait deux hommes masqués, Tormentor en rouge et Akuma en noir.



Ce soir là, l'imperium semblait occupé laissant Tormentor se débrouiller face à un Akuma remonté. Tormentor a opposé une vive défense au japonais mais Akuma à imposée une belle victoire.




On peut dire que le publique Lausannois est choyé car dès le deuxième combat il a eu le droit à un match de championnat romand et une belle affiche puisque Yoshihiro Yamada mettait le titre en jeu face à...


Celui qui a détenu le titre de 2010 à 2011; Jason !


Un affrontement entre deux hommes expérimentés



L'affrontement fut mené au coude à coude mais à la 10ème minute Jason pris un ascendant sur son adversaire.


Après un énorme sitout-slam la victoire était assurée mais ce n'était pas du goût de Chelsea...


La manager de l'imperium ne voulant pas voir l'un des titres échapper à son équipe s'empressa de détourner l'attention de l'arbitre qui aurait du faire le compte de 3 en faveur de Jason à ce moment là.


Offrant assez de temps à Yamada pour se remettre de la prise et mettre son lariat qui permit de sonner Jason et de remporter la victoire.




Chelsea, elle aussi championne rappela alors que toutes les ceintures de la SPW étaient détenues par l'imperium et que cette soirée était la preuve que cette équipe était seul maître à bord


Mais soudain...


Venu tout droit d'Australie pour collaborer avec la SPW, miss Sara Jay vint jusqu'au ring.


Accompagné par Kurt Simmons qui accourut pour l'encourager à défier la championne en titre.


Elle rappela à Chelsea qu'on ne la voyait pas souvent mettre son titre en jeu et qu'il s'agissait là d'une occasion rêvée de prouver sa valeur...


Chelsea ne l'entendant pas de cette oreille expliqua qu'elle était sur son territoire et qu'un match de championnat ce méritait et qu'avant de pouvoir rêver du titre elle devrait combattre...


Eloanne... catcheuse française que Chelsea a engagé.


La différence de gabarit ne laissait rien envisager de bon pour l'Australienne


Mais sous les acclamations du publique Sara Jay offrit une farouche opposition, mettant Eloanne à terre


Encore une fois, Chelsea ne laisse pas ses plans être contrecarrés aussi facilement...


Son intervention permis à Eloanne de reprendre le match à son avantage


Mais la longue expérience internationale de Sara Jay lui permis de surprendre son adversaire avec un superbe X-factor...


Et d'obtenir une belle victoire pour ses débuts en Europe et en Suisse !


Après un entre acte, Adrian Johnatans, chef suprême de l'imperium et champion national devait mettre son titre en jeu...


Il prit toutefois la parole pour annoncer n'avoir aucune intention d'affronter Kurt Simmons qui avait déjà eu sa chance lors de shockwave, traitant au passage le publique de sous-hommes porcins.


Kurt Simmons, accompagné d'un Jason armé d'une chaise s'avancèrent alors jusqu'au ring d'un air menaçant au plus grand plaisir du publique. Agité et presque paniqué, Adrian ordonna à plusieurs reprises à Yamada et Tormentor de venir à son aide...


C'est ligoté qu'ils furent présenté à lui par Kurt Simmons...


Pour mettre Adrian au pied du mûr, Kurt les fixa même fermement au ring.


Voyant Adrian en rage, menacer ses acolytes, tout le monde s'attendait à voir le vent tourner pour l'imperium, mais soudain Adrian revint au calme et rappela qu'il avait toujours un coup d'avance...


L'Islandais Ragnar Rök, 1m90 - 110 chargea en direction de Kurt et Jason venant à la rescousse de son employeur ! Il fut alors décidé de régler tout ça dans un affrontement par équipe.


Ragnar et Adrian attaquèrent d'abord leurs adversaires dans le dos mais Jason et Kurt prirent l'avantage.



Kurt se retrouvant face à Ragnar, il fut maintenu loin du coin de Jason pendant de longues minutes. Malgré ses efforts et son répondant le match semblait perdu...


Le match continu entre Adrian et Kurt. Ce dernier semble revenir et les deux hommes s'échangent les prises les plus dévastatrices de leur répertoire. Au sol, chacun tente d'atteindre son partenaire avant l'autre.


Les tag se font au même moment et Jason, entièrement reposé se jette sur Ragnar prenant le dessus devant un publique chauffé à blanc. Malgré cela l'Islandais résiste et ne tombe pas au sol, le combat continue presque en street fight et s'exporte hors du ring. Adrian a beau hurler de toute ces forces à Ragnar de revenir, il se retrouve seul face à Kurt.


A nouveau, les deux hommes se livrent à un combat sans pitié mais Kurt parviens à placer un superkick directement à la mâchoire d'Adrian qui tombe net. Cette fois il peut prendre sa revanche et la victoire lui appartient mais alors qu'il rive les épaules d'un Adrian k.o. l'arbitre n'est pas là pour compter. C'est encore Chelsea qui le distrait cherchant à offre à Adrian quelques instants de repos.


Kurt renvoi l'arbitre au centre du ring mais au moment où il cherche à renvoyer Chelsea cette dernière lui lance une poignée de farine aux yeux.



Encore sonné par le kick, Adrian tiens à peine debout. Il tente de projeter un Kurt aveuglé et confus dans les cordes mais celui-ci le contre et tente de lui mettre un nouveau coup de pied au visage. Cette fois Adrian se baisse et parviens à placer un union jack facebuster à Kurt pour s'octroyer la victoire.


Cette fois Adrian veut en finir et faire prendre une retraite forcée à Kurt qu'il place au milieu du ring. Il est clair que le stallion veut à tout prix blesser Kurt mais Yamada essaye de s'interposer et de raisonner Adrian face à ce geste extrême. Bien évidemment ceci ne manque pas d'enrager Adrian plus que tout...


Il repousse Yamada et met son coup de pied à la tête de Kurt qui gît au milieu du ring.


En colère, on ne sait pas ce qu'Adrian réserve à la SPW...


Kurt n'est jamais parvenu à déstabiliser l'imperium malgré tous ces efforts, mais la véhémence d'Adrian semble amener un climat de scission à l'intérieur de l'équipe, l'espoir se trouverait-il en Yamada ?

Prochain épisode de warzone en live, le 29 avril au taco's bar !

Commentaires

mis en ligne le : 02.04.15 par SPW

War Report - Wednesday Warzone 21, report !

25 février 2015, une nouvelle saison de catch vient de débuter en plein coeur de Lausanne au taco's bar !


Les premiers sur le ring sont l'imperium; Tormentor, Yoshihiro Yamada, Chelsea Johnson et Adrian johnatans.


Chelsea, porte parole d'Adrian se lance dans une tirade annonçant le programme politique du groupe concernant la SPW et comment ils comptaient punir leurs opposants...


Après l'effort, le réconfort car ce fut l'heure du premier match qui opposait ce soir Akuma à El Carnaciero.




Une belle lutte dans la tradition du catch masqué qu'Akuma finit par remporter.


Pour le second combat de la soirée, Adrian propose à nouveau un "open challenge en 5 minutes" à qui osera l'affronter.


C'est le dénommé "Magma" formé à Lausanne est actuellement sans contrat qui relève le défis.


Très agressif, Adrian essaye de retirer le masque de son adversaire dès les premiers instants.


Malgré de bons efforts de la part de Magma, Adrian remporte une victoire éclaire cette fois en 2 minutes 30.


Il rappel aux catcheurs SPW et aux fans qu'il vient de remporter une victoire de moins de 5 minutes pour la 2ème fois sur un catcheur entraîné et capable de se défendre. Prenant ce fait pour preuve de son mérite en tant que champion Suisse et l'inaptitude de toute autre catcheur à atteindre son niveau.


3ème match de la soirée, Rob Iron vs Jason.



Un match solide entre deux catcheur poids lourds


Rob Iron finit toutefois par placer son Iron Slam et remporte la victoire sur Jason.


Après ce combat Kurt Simmons et Diamond Daniels prennent la parole. Kurt estime que le publique lausannois venu à warzone mérite amplement d'avoir droit à un combat pour le titre Suisse et réclame un match à Adrian, ne souhaitant pas attendre le mois prochain.


Adrian s'avance jusqu'au ring en tenue civile et rappel à Kurt qu'en plus de ne pas souhaiter tâcher sa chemise, il a déjà combattu ce soir et ne compte pas renfiler ses bottes.


Dans sa "générosité" autoproclamée, Adrian offre à Kurt et Diamond la possibilité d'affronter ses deux "chiens de garde" Yoshihiro Yamada et Tormentor dans un combat par équipe.


Le combat commence en faveur de Kurt et Diamond mais Adrian étant présent il empêche rapidement Kurt de continuer le match laissant Diamond se faire marteler par ses hommes de mains.


Malgré tous les efforts, Diamond ne parvient pas à passer la main à Kurt de manière légale, mais il est pris d'un second souffle et répond aux attaques de Yamada.


Yoshihiro Yamada prend alors Diamond Daniels part surprise avec un cross face. Diamond Daniels résiste et pousse en arrière en direction des cordes avec que l'arbitre fasse casser la prise.


Mais alors que seul quelques centimètres l'en sépare, Adrian tire la corde contre lui et repousse Daniels offrant à Yamada les quelques secondes supplémentaire nécessaire pour que la prise de soumission fasse abandonner Daniels.

Encore une fois l'imperium quitte la soirée sur une victoire volée, controversée et sous la colère générale des fans comme des catcheurs. Pourtant rien ni personne semble ne pouvoir se dresser contre eux...

Commentaires

mis en ligne le : 01.04.15 par SPW

- 1 - 2 - 3 -

Swiss Power Wrestling
Design & Webmonstering by Pat.O
Contact: webmaster@spw-catch.com